« Blowin in the wind » – Bob Dylan / 1964

Bob_Dylan_crop

Publiée en 1963 dans le second album de Bob Dylan, Blowin’ In The Wind  est l’archétype de la chanson de protestation à portée humaniste et poétique. Elle deviendra l’hymne de la  génération pacifiste des années 60.
Dans un contexte de départ pour la guerre du Viêt-Nam  et de combats du  mouvement des droits civiques, ce titre transforme le genre protest song – chanson de protestation aux Etats-Unis, souvent d’origine syndicale) en hymne rassembleur et universel. Avec Dylan, le rock n’est plus seulement une histoire d’adolescent turbulent mais englobe désormais conscience politique, fraternité et poésie.

Bob Dylan
Robert Allen Zimmerman, alias Bob Dylan, est né le 24 mai 1941. Jeune, il découvre le blues de Muddy Waters et la country d’Hank Williams. En 1961, il s’installe au Greenwich Village, le quartier bohème de New York. Il commence à y jouer dans des cafés, seul avec sa guitare et son harmonica. Avec le succès de The Freewheelin’ Bob Dylan, son second disque, il incarne cette nouvelle génération contestataire des années 60, alors en pleine recherche d’elle-même. Ses textes évoquent la paix dans le monde, le retrait des troupes américaines du Vietnam et les droits des minorités. Blowin’ In The Wind, premier tube de l’album, deviendra un hymne de cette époque. Son style folk mêle une attitude désintéressée et une voix mi chantée, mi parlée  où se mélangent poésie et engagement humaniste. Après l’avoir électrifié en 1963, sa musique devient plus rock, puis il revient à ses racines folk mais toujours avec la même qualité d’écriture.  Toujours sur la route, Dylan n’aura de cesse de brouiller les pistes quant à ses engagements supposés, refusant d’être le héraut de plusieurs générations. En 1989, Bob Dylan est introduit au Rock & Roll Hall Of Fame et est nommé prix Nobel de Littérature en 2016.

 

Leave a Reply

*

Next Article"Lucy in the Sky with Diamonds" - The Beatles / 1967