The kings of the rock

Nirvana, groupe mythique, est toujours aussi présent dans le monde du rock, malgré la mort de Kurt Cobain. Pas besoin de faire un sondage pour se rendre compte que tout le monde connaît et écoute encore leurs chansons. Le groupe, créée en 1987, est constitué du célèbre leader ainsi que des guitaristes Krist Novoselic et Dave Grohl, et est originaire d’Aberdeen, en Écosse. L’un des morceaux les plus connu (un de leur meilleur !) c’est bien évidemment « Come as you are », avec ce célèbre solo de guitare. Cette musique, composée en 1992 par Cobain, est le 2ème single sorti de l’album Nevermind.

« Come as you are », fait partie des titres les plus calmes de l’album et les paroles peuvent être interprétées de plusieurs manières. Le morceau est porté par une basse qui donne un air inquiétant et par une batterie puissante, il commence avec un riff de guitare prodigieux de huit secondes. Le rythme, mélancolique, donne un effet de calme mais le volume augmente avec le refrain, ce qui crée des ambiances nuancées, ce que le groupe à l’habitude de faire.

Comme souvent avec les chansons écrites par Kurt Cobain, le sens des paroles n’est pas très clair et reste ouvert à des interprétations différentes. Il y a d’abord celle que l’on comprend à la première écoute, elle serait un hommage à la tolérance raciale. Mais une certaine ambiguïté est présente au niveau du vers « come doused in mud, soaked in bleach » (viens arrosé dans la boue, trempé dans l’eau de javel), puisque pour certain, cela pourrait faire référence à l’héroïne. En effet, à l’époque où est sorti ce morceaux, on retrouvait à Seattle une sorte d’héroïne qui ressemblait beaucoup à de la boue, et le slogan invitant les héroïnomanes à laver leur seringue après utilisation était « Bleach your work ». De plus , Kobain utilise le terme « gun » signifiant d’abord « pistolet » mais en argot, il signifie également « seringue », et termine cette hypothèse. Cependant le chanteur, en faisant référence aux personnes qui agissent comme veulent les autres autour d’eux en viendrait, en quelque sorte, à critiquer d’une certaine manière la société américaine -que Kurt Cobain trouve détestable. Mais son affirmation n’empêche pas cette ambiguïté et les paroles demeurent floues sur leur sens.

Nirvana est un prétexte du leader pour montrer son désespoir adolescent et le rejet de la société américaine qu’il n’aime pas. Pris dans une spirale infernale de gloire et de dépendance à la drogue, il ne parvient pas à surmonter ses contradictions et sa solitude, et se donne alors la mort à 27ans, le 5 avril 1994 et entre dans la légende. Le groupe Nirvana s’arrête et les autres membres du groupes continuent sous le nom de Foo Fighters.

Maëliss, Celya, Théo, Stephenn, Corentin

Bille Jean

En 1983 Michael Jackson sort « Billie Jean », six minutes qui vont changer votre vie. Michael Jackson est né en 1958 et mort en 2009, il est surnommé «The King of Pop» ou «Bambi» et il est aussi l’inventeur du moonwalk. Son album le plus vendu était Thriller, album dans lequel « Billie Jean » est apparue. La chanson parle d’une rumeur à propos d’un enfant…

Le mélange entre la batterie, la basse et le synthé forme un son entraînant et rythmé avec en plus la voix de Michael Jackson qui nous donne envie de chanter.

Cette chanson est très bien composée car le son, les paroles et le clip vidéo ont permis quelle traverse les années.

Rémi et Tristan

B.O souvenir : l’épreuve

C’était un lundi matin. Un lundi pas comme les autres. J’allais passer mon épreuve de brevet des collèges. J’ai donc pris le bus pour y aller. J’étais stressée. C’était mon tout premier examen. J’avais pris tous mes cours afin de réviser une dernière fois même si je ne savais pas si cela servait à quelque chose. Je tremblais. A mes côtés se trouvait un garçon du même âge que moi, il était blond et un peu timide. Je ne le connaissais pas plus que cela. Tout ce que je savais c’est qu’il était en 3ème D. Il avait l’air confiant.

Comment je le savais ?

Il regardait tout le temps par la fenêtre et ne tremblait pas. Il semblait calme. Trop calme. J’aurais aimé avoir cette sérénité. Au lieu de réviser, je le regardais, je n’imprégnais de sa tranquillité. Il avait des écouteurs dans les oreilles, sa musique était très forte j’arrivais même à l’entendre en étant à côté de lui. Ce morceau ne m’était pas inconnu d’ailleurs. Ces riffs de guitare m’étaient familiers. C’était « Come as you are » de Nirvana.

Je n’étais pas bilingue mais je réussissais à comprendre les paroles. Je comprenais à présent comment il arrivait à être si calme avant un examen. J’écoutais cette musique si extraordinaire ; cette musique qui avait le pouvoir d’apaiser mon esprit et d’enlever le stress. Le bus est alors arrivé à destination au collège. Le moment fatidique était arrivé. Je m’apprêtais donc à affronter cette épreuve que je redoutais tant. Mais je ne ressentais pas de stress comme auparavant. Il s’était envolé. Cette musique m’avait permise de me relaxer et d’avoir la confiance en moi que je n’avais plus.

C’est donc comme je suis, que je suis arrivée à mon examen de brevet des collèges.

The end…

Alix et Maël

Queen of the pop.

Chronique musicale de la chanson de Madonna qui s’intitule « like a virgin » :

La chanson de Madonna qui s’intitule « like a virgin » est une chanson assez provocante et connotée sexuellement qui raconte la première fois d’une jeune femme « touched for the very first time », ce qui signifie « touchée pour la toute première fois ». Comme nous le savons, Madonna est réputée pour être une femme provocatrice ce qui fait qu’elle est considérée comme la reine de la pop et qu’elle est appréciée par le public.
A la première écoute, on est emporté par le rythme de cette chanson grâce à la batterie et aux guitares, basse et électrique, mais on n’écoute pas vraiment les paroles. Lorsqu’on les traduit, on se rend compte alors que les paroles racontent une histoire. Celle de sa première relation sexuelle qui lui a permis de se retrouver elle-même : « Didn’t know how lost, I was until I found you », ce qui signifie : « je ne savais pas à quel point j’étais perdue, jusqu’à ce que je te trouve », et aussi de retrouver sa joie : « I’d been had, I was sad and blue but you made me feel, yeah you made me, feel shining and new », ce qui signifie : « je m’étais fait avoir, j’étais triste et deprimée mais tu m’as fait me sentir, oui, tu m’as fait me sentir brillante et nouvelle. »
C’est peut-être ce qui fait le succès de cette chanson.
Maxence

Interview arrogante Joey Starr

Nous allons commencer cet entretien avec Joey Starr, « l’interview arrogante », à partir des paroles de la chanson « Le monde de demain ».

Reporter : Bonjour Joey ! Est ce que vous allez bien ?

Joey Starr : Oui, ma présence est [très importante ici].

R : Très bien, nous allons donc commencer cette interview.

J.S : J’en ai bien peur.

Joey Starr de son vrai nom Didier Morville est un acteur, producteur et rappeur français. Il a commencé sa carrière musical en duo avec Kool Shen, avec groupe « Suprême NTM ». Ce groupe est l’un des piliers du rap français durant les années 1990. Le duo a été inactif en 1998 puis reformé dix ans plus tard, en 2008. L’acteur se consacre maintenant au cinéma depuis 2008. Il a été nommé deux fois aux Césars.

R : Avez vous eu d’autres activités avant la musique ?

J.S : [J’étais] trop paresseux pour travailler considérant que le boulot m’amènera plus vite au bout du rouleau.

R : Toujours fidèle à soi-même ?

J.S : Oui, je préfère la facilité.

R : Où habitais-tu étant jeune ?

J.S : Dans une infamie appelée la banlieue de Paris.

R : Te considères-tu comme un leader du rap ?

J.S : Je ne suis pas un leader seulement un haut-parleur.

R : Vous pensez que beaucoup de gens vous suivent ?

J.S : On est épaulé par la jeunesse défavorisée et une génération révoltée.

R : Que pensez-vous du système politique français ?

J.S : Y’en a marre des promesses du système on va tout foutre en l’air.

R : Quel est votre objectif aujourd’hui ?

J.S : Depuis tout jeune je gravite dans le but unique d’imposer ma présence.

R : La violence de vos paroles est-elle nécessaire pour faire passer vos idées ?

J.S : Ne vous étonnez pas, oh oui c’est triste à dire mais tu n’as pas compris, la violence coule dans mes veines.

R : Merci de vos réponses monsieur Starr. On vous souhaite une bonne continuation et un succès mondial.

J.S : NTM Suprême ne lâchera pas les rênes.
Andy Calluaud, Yoann Guimard, Jérémy Texeraud, Baptiste Brossard

NB : Les crochets contiennent les mots ajoutés et qui ne sont pas dans la chanson « Le monde de demain ».

The King of the pop

« Roi de la Pop » incontesté, Michael Jackson fit ses débuts dès l’âge de 6 ans parmi les Jackson 5, groupe qu’il forme avec ses grands frères. Il faudra attendre 1971 pour que la star entame sa carrière en solo. Ses albums Off the wall, Thriller ou Bad se vendirent à des milliers d’exemplaires et le « moonwalk », son pas de danse célèbre, fit de lui une icône au succès planétaire. Son look est atypique, marqué par la chirurgie esthétique, et il fut victime d’accusations d’attouchements sur mineurs. Il décédera d’une crise cardiaque en 2009 en laissant une empreinte inoubliable dans le monde de la musique.

À travers « Billie Jean », Jackson dresse le portrait d’une très belle femme, comme on voit dans les films, qui attire les regards et qu’il semble avoir rencontré lors d’une soirée. On peut se demander s’ils ont eu une liaison, voire un enfant, car le vers « but the kid is not my son » (« mais l’enfant n’est pas mon fils ») est répété plusieurs fois dans le refrain. Ce qui est sûr, c’est que Michael Jackson laisse ici passer un message et évoque un conseil que sa mère lui a donné « A-be careful of who you love, and be careful of what you do » : il faut réflechir avant d’agir et se méfier lorsque l’on a une relation. Cette recommandation sur l’amour laisse à penser que Jackson s’inspire de faits qu’il a vécu, et on peut se demander si Billie Jean, celle qui « n’est pas sa petite amie » existe réellement.
C’est d’ailleurs sur la mélodie entraînante de Billie Jean, créée par les synthétiseurs, la guitare et la basse et rythmée par une batterie que Michael popularisera le « moonwalk », ce pas de danse glissé, étrange et intriguant.

Il y a donc un paradoxe entre le sujet sérieux de la chanson et sa mélodie dansante.
Logan et Clovis.

The King of the rock !

« That’s All Right, Mama » est un single des plus connus d’Elvis Presley. Vendu à plus de 75000 exemplaires, il est considéré comme le premier morceau de Rock’n Roll. «The King » dédie la chanson à sa mère. Il y joue la mélodie lui-même avec sa guitare électro acoustique et est accompagné d’une contrebasse. Même si les paroles sont répétitives il évite l’ennui avec une chanson assez courte. Sa manière mélancolique de chanter s’oppose à sa musique plutôt entraînante. Au premier abord on aurait tendance à associer Elvis au rock entraînant et joyeux mais en s’intéressant aux paroles on voit apparaître des sentiments. Malgré la renommée du chanteur et le succès de ce morceau, « That’s All Right, Mama » n’est tout de même pas la meilleure production d’Elvis Presley, l’artiste incontournable du Rock’n Roll.

Gwendoline, Julien et Tom.