Enquête-sondage sur la musique

ENQUETE / Sondage effectué auprès de 231 élèves issus de 9 classes de Seconde, Première et Terminale du lycée Blaise Pascal de Brie-Comte-Robert. Il a été impulsé et validé en cours de sciences économiques et sociales et dépouillé en mathématiques. Il s’est construit via Facebook à partir des remarques des élèves.

Lisez et téléchargez l’enquête en fichier pdfcliquez ici

sanseverino-honkytonk-gf21a

Chronique 1 sur « Honky tonk » de Sansévérino

Dans son cinquième album, Stéphane Sanseverino part sur la route notamment avec son titre: «  On ze route ».

Ses paroles sont tristes, « Si le sandwich triangulaire est mou tant pis ce n’est pas mon jour de fête » mais contrebalancées par une musique très enlevée. Il utilise comme instrument, le banjo ou la mandoline pour donner un style country (d’où son titre «  Honky Tonk »  qui est un style musical appartenant à la country) et la trompette pour le côté jazz.

Pourtant, nous ne nous sentons pas concerner par ses paroles. Il s’adresse plutôt à un public d’adulte. Son univers musical ne nous touche pas.

Laissons-le suivre sa route sans nous !

 Sophia, Farah, Chloé

sanseverino-honkytonk-gf22

Chronique 2 sur « Honky tonk » de Sansévérino

Dès la chanson On Ze Route, road-movie au début du CD, Sansévérino met le rythme ! Dans son dernier album, Honky Tonk, nom d’une branche musicale de la country, on est entraîné dans une ambiance enjouée et pétillante malgré des paroles un peu sombres et parfois mélancoliques. Il nous raconte des souvenirs d’enfants dans la cour de récréation (Les Marrons), les monologues d’un pilier de comptoir (Je vous raconte ma vie), ou les sueurs froides d’un passager (L’Avion)…
Avec son style musical original, entre la country, le jazz manouche et la chanson française, Sansévérino ne joue pourtant pas seul. Il est accompagné de ses amis : lui-même à la guitare, Jean-Marc Delon au banjo, Christian Séguret à la mandoline, Christophe Cravero au violon et JidéJouannic à la contrebasse… le tout sans batterie ! Voilà  une équipe qui gagne !

Alors partons avec lui !

Amélie, Alison, Karine

kouette3

« Guay »

SUJET LIBRE / Columna de opinión

Hoy, cada vez menos grupos franceses cantan en su lengua materna. Es el caso de « maximum kouette » que interpreta « guay » en español. Una música festiva que se sube a la cabeza y nos da ganas de bailar. Nos recuerda nuestras tardes de verano en la playa rodeados por nuestros amigos. Esta canción habla de una chica que expresa su alegría de vivir, lo que le gusta hacer, con quién y por qué. Al escuchar sus palabras, nos ponemos en su lugar, sentimos sus sentimientos y sus emociones.

Mylène, Anaïs C., Morgane, Maëlys, Souha et Aurélie.
Lycée Blaise Pascal

EDITO / Billet d’humeur 

Aujourd’hui, de moins en moins de groupes français chantent dans leur langue maternelle. C’est le cas de « Maximum Kouette » qui interprète « Guay », en espagnol. Une musique festive, entêtante et qui nous donne envie de danser. Elle nous rappelle nos soirées d’été sur la plage, entourés de nos amis. Cette musique parle d’une fille qui exprime sa joie de vivre, ce qu’elle aime faire, avec qui et pourquoi. En écoutant ses paroles, on se met à sa place, on ressent ses sentiments et ses émotions.

Mylène, Anaïs C., Morgane, Maëlys, Souha et Aurélie.
Lycée Blaise Pascal

kouette2

« Guay » – letra y paroles

 

Le maximum Kouette, « Lundi je m’y mets… »
Guay


A mí me gusta
Comer con mis manos
A mí me encanta
Beber con mis amigos
Irme de marcha
En varios barrios
Brindar por la vida
Creer en la esperanza 

A mí me gusta
Brindar con el cielo
Bailar con los ángeles
Rehacer el mundo
A mí me gusta todavía
A mí me gusta

[Estribillo] x 2
Guay del Paraguay,
Del Paraguay,
Del Paraguay 

Guay
Guay
Guay
Guay 

A mí me gusta
Abrir las puertas
A mí me gusta
Ser nómada
Es necesario
Tocar música
Para expresar
Todo lo que piensas 

A mí me gusta
Abrazar la muerte
A mí me encanta
Descubrir otra gente
A mí me gusta
A mí me gusta
 

[Estribillo] x 4
Bebe tu último beso
Que siempre será
El penúltimo

[x 2]

 [Estribillo] x 2

 Guay, guay, guay, guay [x 4]

 [Estribillo] x 2  Poursuivre la lecture

Téléchargez-moi!

Le 3 Avril, nous y serons…

EDITORIAL Le 3 avril à compter de 14h au Cabaret Sauvage (Paris) vous serez des centaines de lycéens franciliens à vous regrouper dans le cadre du dispositif « La musique en commun ».

S’appuyant sur votre engouement pour les musiques d’aujourd’hui, ce parcours mélomane vous a proposé de découvrir des musiques et leur histoire, d’assister à des concerts, de rencontrer la jeune création et de réaliser des interviews, publier des articles sur internet…

Cette année, le projet s’est enrichi du livre « Une histoire du rock pour les ados », écrit par Evelyne Pieiller et Edgard Garcia que nous vous avons offert.

Au programme de cette journée : des rencontres entre vous lycéens et des professionnels de la musique. À travers un jeu de questions conçu par notre équipe, vous viendrez à la rencontre de plus de 40 professionnels, invités pour l’occasion. Vous découvrirez ainsi leur parcours, remplis d’anecdotes !

Dans le cadre du dispositif, vous avez assisté à des concerts et rencontré des artistes (Assassin, La Maison Tellier, Sergent Garcia, Mesparow, La Rumeur, Da Silva, Deportivo…). C’est dans cet esprit que nous vous invitons au Dj set de MISSILL le jour même à 20h.

Je ne vous cache pas que j’ai très HÂTE !

Kevin Ringeval, chargé de médiation / Zebrock