Zebrock is in the « Hair »

« Hair, c’est l’histoire d’une tribu, une tribu de femmes et d’hommes libres de chanter,
de penser, de chanter la Liberté, la Fraternité, la Tolérance. »

 

Après trois mois de rencontres passionnantes dans les classes de vingt lycées franciliens, notre partenaire France Bleu 107.1 nous a ouvert grand les portes de son mythique Studio 105. Nous y avons accueilli les 500 lycéens et leurs professeurs de La musique en commun pour un concert exceptionnel de Hair, mis en scène par Nicolas Bigards (Maison de la Culture de Bobigny). Animée par Elodie Suigo, animatrice vedette de la station, l’émission sera diffusée cet été sur les ondes.
Jalon important de l’histoire musicale du XXème siècle, la comédie musicale HAIR, en est un résumé saisissant. Elle aura rythmé cette belle édition 2016.

Amour, paix, liberté, bonheur et bien sûr rock’n’roll, sont les points cardinaux de cette célébrissime comédie musicale.
Une musique étonnement fraîche, des valeurs à sans cesse remettre au goût du jour, une interprétation renouvelée avec des jeunes comédiens et comédiennes salués par les applaudissements et les cris de joie du jeune public.

Au micro d’Elodie Suigo, les questions réponses ont fusé ! Elèves, artistes, professeurs,… tous ont pris part à la discussion, passionnante. Nous mesurons, enthousiastes et émus, combien les adolescents se sont appropriés cette comédie musicale qui fêtera bientôt ses 50 ans.

Amélie, élève au lycée Blaise Pascal (Brie Comte Robert – 77) nous confie « enfin une comédie musicale adaptée à notre génération qui nous donne envie de se tourner vers la création artistique ».
“Le projet nous a permis de se libérer du cadre scolaire et de réfléchir sur le concept de liberté, ce qui aujourd’hui, reste quelque chose d’exceptionnel » (Lyes, élève du lycée Claude Nicolas Ledoux – Vincennes – 94).
Monique Rottenberg professeure au lycée Galilée (Gennevilliers – 92) s’exprime sur cette journée : « La construction de ce programme avec Zebrock permet un décloisonnement du domaine musical et du processus de création artistique aux yeux des élèves qui n’étaient pas familiers avec ce genre musical, dans une ambiance agréable et innovante ».

A nouveau, La musique en commun a rassemblé plusieurs mondes ravis de se rencontrer. Lors de l’interview plateau, Edgard Garcia (directeur de Zebrock) et Nicolas Bigards s’accordent sur la puissance de la musique et l’effet pédagogique qu’elle suscite.

Hair, entre attrait et répulsion

Hair est un film qui est complètement décalé de notre univers par ses couleurs, la façon de parler de ses personnages, leur personnalité…

Nous, les adolescents de 2016, appartenons à une génération qui ne ressemble aucunement à celle du début des années soixante-dix. Ce qui fait toute l’originalité du film, mais aussi sa faiblesse, c’est qu’il nous invite à avoir des avis qui sont contradictoires. Cela nous porte à penser que les générations ont beaucoup évolué à travers les années. Le langage utilisé, certaines scènes qui semblent prôner l’usage de la drogue, les textes des chansons qui évoquent la liberté sexuelle… ont pu nous choquer.
Notre avis est donc partagé : le film nous plait dans sa globalité, cependant certaines scènes nous ont déplu par leurs thématiques qui nous restent encore aujourd’hui étrangères.
Justine et Nolwenn

Lycée Blaise Pascal, Brie-Comte-Robert

Edition 2015-2016, ouverture des inscriptions!

visuel carnet de route_nndef

LA MUSIQUE EN COMMUN
DANS LES LYCÉES D’ILE-DE-FRANCE
Rock, reggae, rap, blues, chanson, électro…
Un projet éducatif et musical passionnant

La musique est une formidable entrée en culture !

Inscrit depuis maintenant trois ans au programme des actions éducatives menées dans les lycées de la Région Ile de France, La musique en commun est un dispositif d’action artistique et culturelle invitant les lycéens à s’approprier de manière inédite les musiques dont ils sont friands, dans leurs dimensions historiques, esthétiques, sociales et culturelles. Cette proposition menée dans le cadre de la classe en appui sur les enseignants, s’efforce de contribuer à la réussite scolaire des élèves. Elle vient conforter les démarches d’apprentissage et valoriser un rapport actif et critique à la connaissance.

Les élèves sont invités à investir le rôle de journaliste/critique musical en contribuant à un journal de classe publié sur le site La musique en commun (lycee.zebrock.org) généré et modéré par Zebrock. Le travail attendu – car travail, c’est-à-dire, processus d’acquisition et de compréhension, il y a – porte sur la rédaction de chroniques musicales, comptes-rendus de concerts travaux libres (par exemple: quels sont les goûts musicaux des élèves de l’établissement ?).

Cette année, La musique en commun sera aux couleurs de Hair, la fameuse comédie musicale, une des pierres de touche de l’histoire de la Pop.

Plus d’infos par ici

 

 

 

manu

chronique de l ‘album Clandestino Manu Chao

Suite à la rencontre avec le groupe new-yorkais Outernational ,nous avons choisi de faire une chronique de l ‘album Clandestino de Manu Chao car c’est un chanteur français qui a inspiré entre autre le groupe  .Après la présentation de Manu Chao et de son album Clandestino ,on démontrera qu’ils partagent les mêmes convictions.Manu Chao est un auteur compositeur interprète et musicien français ,né à Paris le 21 juin 1961.Il est issu d’une famille de musiciens.Son père l ‘initie au piano.,Ensuite Manu Chao se metttra à la guitare.En 1976,il monte son premier groupe Joint de culasse .Dans les années 80 ,il forme un groupe de rock les Los Carillos ,à cette époque beaucoup de groupes dans le même style tournent sur des petites scènes ,on peut citer également les Coronados, les Chiwawa etc…Il devient vraiment connu en 1987 avec le goupe la Mano Négra .En 1994 ,il se sépare et commence sa carrière solo .A partir de là ,il se met à voyager, ses influences se tournent vers l’Amérique latine.Il obtient un véritable succès avec son premier album Clandestino en 1998 ,disque de diamant ,plus d’un million d’exemplaires vendus ,il reçoit les victoires de la musique en 1999 .Cet album est le fruit du hasard et d’un bug informatique .Manu Chao disait que ce n’était qu’une maquette .En fait ce bug a éffacé tous les rythmes techno qu’il avait enregistrés.L’album devient alors différent.C’est un mélange de reggae, de rythmes bréisiliens. Manu Chao touche alors un nouveau public. Quel est le thème de la chanson  Clandestino? Elle  parle d’un clandestin qui quitte l’Afrique pour se rendre en Espagne. Manu Chao dit qu ‘être un clandestin c’est être  rien. Non seulement ils quittent tout ce qu’ils ont, se retrouvent seus et continuent d’être seus et dénigrés par la population des pays d’acceuil. Outernational défend les même causes que Manu Chao.D’ailleurs lors de leur passage en France ,ils sont allés chanter pour les immigrés à Calais..

Bertignac : nouvel album

Chronique musicale : Suis-moi, nouvel album de Louis Bertignac

Après un succès mémorable avec le groupe Téléphone, Louis Bertignac revient plus fort que jamais grâce à l’amour entre lui et sa Laëtitia, des sentiments largement exprimés dans cet album.

Après Téléphone, le musicien a poursuivi une carrière solo et est resté dans le coeur des générations précédentes. C’est grâce à l’émission The voice que Louis Bertignac se refait une image auprès de la nouvelle génération. L’album Suis-moi, sorti le 15 septembre 2014, reflète l’image d’un homme heureux et comblé. En effet, on y retrouve du plaisir, du bonheur, de la passion, des chansons douces, rock etc… contrairement à son précédent album Grizzly aux consonnances ultra-rock qui reflétait l’image d’un homme en colère suite à sa séparation d’avec la mère de ses enfants, Julie Delafosse.

L’artiste a préparé un album de 18 pistes dont il est le compositeur. Il a fait également appel à plusieurs auteurs pour écrire ses chansons : des auteurs qu’il ne connaissait pas où d’autres qu’il connaissait comme Dominique Simonnet (en couple avec Dominique Bacharant). Ce 8e album est, selon lui, le mieux réussi. C’est ce qu’il explique lors d’une interview sur France 2 : « Je le trouve encore mieux réussi que les autres parce que j’ai eu le droit à un batteur et à un bassiste qui m’excitaient depuis bien longtemps ! ». Il a également pu collaborer avec Patrice Cramer, un ami qui le guidait dans ses compositions. De plus, il souhaitait avoir des musiciens américains car c’est de la country que Louis écoute chez lui pour se détendre. C’est pour cette raison qu’il a fait appel à Cham Comwell à la batterie et à Lilian Scar à la basse. Le mixeur est Mixe Logan.

Les chansons abordent plusieurs thèmes : l’amour de Louis pour ses enfants Lola et Lili dans la chanson « Minilou ». L’amour de Louis pour sa compagne avec « T’en fais pas » et « Sûr de t’aimer ». Il se confie d’ailleurs sur cet amour dans l’émission On n’est pas couché : « Quand je chante « T’en fais pas » et « Sûr de t’aimer », c’est pour elle. » Il apporte également, dans cet album, une touche de féminité par l’intermédiaire d’un duo entre Mélanie Laurent et le chanteur sur la chanson « Je dis oui ». Un choix que Bertignac éclaire : « Je l’ai prise car j’ai adoré la voix sur son album. Je lui ai envoyé un mail avec les Mp3 et elle a dit oui ! ». Une autre chanson à ne pas rater : « Confidence de ma junior ». Elle désigne sa guitare avec laquelle il a partagé 40 ans de bonheur. C’est ce qu’il confie lors d’une interview avec Sébastien Folin au studio Acoustic : « Cette guitare, c’est comme un membre en plus ». Il s’agit d’une Gibson junior de 1963.

Suis-moi est un album parfait mais les thèmes sont trop classiques selon Emeric Caron : « Vous reprenez tous les thèmes classiques du rockeur : le voyage, la guitare… Moi j’aurais essayé d’être plus pertinent dans les textes, c’est la seule chose. »

Pour conclure, Louis Bertignac est réapparu plus fort que jamais avec un album équilibré (balades / rock) et qui met en lumière l’homme heureux qu’il est devenu. Il donnera des concerts cet été. On a hâte de le revoir !

Thomas C., élève du club musique du lycée Pierre de Coubertin.

Les vacances au bord du désert

On allait au bord du désert
Avec un chalumeau, une baguette et un bout de fer
On regardait les autres chameaux
Comme ils buvaient de l’eau
Quand on avait soudé les deux cailloux
Ils ne nous restaient plus de gaz
Alors on regardait les nazes
On suçait des glaces de misère
Et on installait des chaudières
On allait au bord du désert
Avec un chalumeau, une baguette et un bout de fer
On regardait les autres chameaux
Sur le sable pendant des heures
Que de la poussière pas de couleurs
On allait au bord du désert
Avec un chalumeau, une baguette et un bout de fer
On regardait les autres chameaux.

Oussama, 1IS

Bonjour, bienvenue chez les 1 MBCPARISIT du Lycée Le Corbusier à Cormeilles-en-parisis!

Dans notre classe, nous sommes 10 élèves : Oumar, Lassana, Fatih, Aman , Plamédi, Ibrahim, Mohamed, Tiago, Oussama, Merlain et Mohamed puis 2 professeurs, Monsieur Abbadie et Madame Morel. Ce sont les deux meilleurs professeurs du monde! (rires)

Nous n’avons pas le même âge, nous ne suivons pas la même formation. Nous venons des pays différents : Le Congo, Le Mali, La Guinée, La Tunisie, Le Portugal, l’Algérie, la France… Mais nous participons tous au projet Zebrock!

Lorsque nos professeurs nous ont annoncé la venue de Madame Pons, nous avons souri. Nous venions de lire une nouvelle qui avait un personnage avec le même nom.

Madame Pons était très sympathique, elle ne ressemblait pas du tout au personnage! Ni au cousin Pons. Elle nous a présenté un projet qui nous a plu. Son intervention nous a fait découvrir des choses très intéressantes sur la musique. C’est agréable, un cours avec des chansons.

Le 9 Avril 2015 Omar, Merlain ,Fatih, Aman et moi Ibrahim avec nos deux professeurs, nous sommes allés à la maison de la radio voir et écouter le groupe Demi-mondaine en concert.

Nous ne connaissions pas ce groupe mais nous l’avons trouvé sympathique. Dans la classe, nous préférons écouter le rap plutôt que le rock.

Ibrahim a surtout été impressionné par le batteur du groupe, tandis que Merlain a plutôt préféré les guitaristes. Nos accompagnateurs se sont éclatés également : madame Morel a bien aimé le style de Mystic Gordon, tandis que monsieur Zongo et monsieur Abbadie voulaient absolument aller sur la scène.

Nous avons été contents de cette sortie rockeuse décoiffante, même si nous sommes plutôt des rappeurs.

V de Maroon 5

Chronique d’album : V des Maroon 5

Amis depuis le collège, le groupe californien Maroon 5 composé de Adam Levine, Jesse Carmichael, Mickey Madden et Ryan Dusick, forment tout d’abord le groupe Kara’s flowers, un groupe de type grunge qui se produit la première fois le 16 septembre1995. Malheureusement, le groupe, produit par Reprise Records durant le lycée, peine à décoller commercialement parlant. Il faudra attendre 1999 que le groupe se sépare de Reprise Records pour que les quatre membres du groupe découvrent de nouveaux styles musicaux et qu’ils se prennent d’affection pour la pop, le R&B, la soul ou encore le gospel qui forgera plus tard l’identité sonore de Maroon 5.

Mais, retour à l’actualité ! V, le dernier album de Maroon 5 devrait vous intéresser. Cinq heures de recherche pourront vous expliquer le titre de cet opus : V est le chiffre romain pour 5. Et c’est le cinquième album des Maroon 5. Un album qui doit faire suite au gros succès du précédent, Overexposed, qui avait cartonné suite au single « Move Like Jagge »r (en hommage à l’un des piliers des Rollings stones dont ils ont fait les premières parties au début de leur carrière avec Cristina Aguilera ou avec Payphone par exemple. Pas facile de passer après, alors Maroon 5 tente d’appliquer la recette qui a déjà fait ses preuves en prenant une autre chanteuse blondie en guest, Gwen Stefani sur la jolie chanson au piano « My heart is open ». Sans être déplaisant, le titre ne décolle pas vraiment non plus, mais tape parfaitement dans le champ lexical qu’affecte tant Adam Levine : chansons d’amour, chansons toujours.

Pour leur dernière chanson intitulée « Suger », Maroon 5 s’est fait plaisir en reprenant son thème de prédilection, l’amour en grand, en large, en version californienne. Le groupe pousse le concept jusqu’à faire des cérémonies de mariage le sujet de son clip. On peut y voir les musiciens, menés par leur séducteur leader Adam Levine, se lancer dans une tournée de noces, au volant de leur décapotable rutilante. En donnant des concerts surprises devant les mariés et leurs invités, ils suscitent la surprise et la joie, quasi hystérique, parmi les convives. « And the dream comes true ». En projetant cette belle illustration du rêve américain, y aurait-il un peu d’autodérision de la part du groupe à succès ? Ce qui est sûr, c’est qu’il joue le jeu à fond, allant jusqu’à embrasser leurs admirateurs. Avec déjà plus de 3 millions de vues en 24h, le clip de « sugar » fait un carton. La chanson poppy, sucrée, bien calibrée et pleine de bons sentiments, porte bien son nom. Une recette efficace qui fonctionne toujours.

Eloïse L. S., élève de 1ère L, lycée Pierre de Coubertin