« Transport musical ».

Les élèves nous racontent une expérience musicale marquante… et y intègrent du lexique de la musique. Ils nous font partager leurs découvertes. (S.M. professeur)

Je ne sais pas vous, mais moi et la musique, nous ne faisons qu’un. 

J’en écoute tout le temps. De tout. Sur tout. Partout.


L’autre jour, avant de rentrer chez moi, un groupe d’élèves se trouvait à l’arrêt de bus. Ils avaient avec eux une mini-enceinte qui diffusait de la musique.
En attendant le bus – toujours en retard ! – j’écoutai les titres de la playlist qui sortaient de cette enceinte. Normalement les minutes de retard quand j’attends mon bus me semblent une éternité mais cette fois-ci, avec une des chansons, j’ai même loupé mon bus !


Je ne sais pas ce qu’était cette musique… Le mélange d’une voix cristalline et douce sur un fond de musique espagnole, des mélopées tziganes mixées avec du blues. Cette chanson m’a transporté dans un autre monde et m’a fait oublier tout le reste… Y compris le bus, qui m’est passé sous le nez.

Manu

Le titre de Manu reste introuvable… mais il invite à découvrir cette chanson : « De cara a la pared » de la chanteuse Lhasa de Sela.

Reporters de Sons (1)… Compte-rendu du Rallye des Métiers de la musique (Enzo/Junior).

Le mardi 21 mars 2017, 14 élèves du Lycée Claude Nicolas Ledoux (Les Pavillons sous Bois), en Seconde Bac Pro Aménagement Finition Peinture ont eu la chance de rencontrer différents professionnels qui évoluent dans le secteur de la musique : du « tourneur » à l’artiste interprète en passant par le journaliste musical.
L’objectif ? D’ abord proposer à ces lycéens – mélomanes ou musiciens amateurs mais qui écoutent tous de la musique – de s’investir autour de cet après – midi d’échanges et de découvertes. Puis, le second objectif, de les sensibiliser à toute la gamme des métiers de la musique et des musiques actuelles en endossant le rôle d’apprentis journalistes.
Scylla Morel (Professeur)

Ce mardi, au Cabaret Sauvage, nous avons eu la chance d’interviewer une chanteuse de variétés française. Elle nous a raconté son parcours d’artiste. Nous étions curieux de savoir comment son entourage avait réagit à son choix d’orientation : fierté de la plupart pas elle nous a confié être déçue que son père ne veuille toujours pas venir à ses concerts !
Enzo.
Faire de la musique… et / est un métier ?
Peut – on faire de la musique un métier ? Peut-on faire de la musique à côté de son métier ?
Nous avons rencontré beaucoup de professionnels. Certains galèrent un peu plus que d’autres… Pour des raisons économiques, les musiciens exercent souvent deux activités en parallèle : un job alimentaire qui permet d’avoir du temps pour se consacrer à l’autre, la musique. Car il reste difficile de vivre de sa passion… ou bien, il faut juste survivre ! En bref, pour faire carrière dans la musique, quand on est sur scène, il faut faire des sacrifices (en plus de ceux, quotidiens, que réclament les répétions, etc.). Un producteur nous a dit aussi que la situation actuelle (musique piratée, par exemple, crise des disquaires) n’arrangerait rien ! Du coup, les musiciens s’en sortent souvent en donnant des cours particuliers ou en décrochant des petits contrats précaires.
Junior.

Fanzines : Pistes de travail

Un petit aperçu des dessins des élèves de Seconde Arts Appliqués et de Seconde Communication Visuelle du lycée Claude Nicolas Ledoux à Vincennes : Amy Winehouse – Bob Dylan – Leonard Cohen – Nirvana – Nina Simone – NTM – Sly and the family Stone – Stromae – The Beatles.

Rendez-vous à la rentrée 2017 pour découvrir l’aboutissement du travail d’une année !

EBTP – Lycée Claude Nicolas Ledoux

année-mouvementee

 

Une année mouvementée

Pour Zebrock


Nous avons travaillé

Nous, les élèves de l’EBTP

Nous avons dessiné


Nous avons chanté

 

Pour nos efforts nous fûmes récompensés

Au Cabaret Sauvage nous avons été


Pour un concert privé


La musique fut jouée et nous avons écouté

 

Suite à cette journée


Les artistes,

Roman et Demi-Mondaine sont venus au lycée

Et lors d’un après-midi à leur côté


L’histoire du rock ils nous ont enseignée

 

Pour terminer cette année

Un fanzine fut créé


Pour un artiste présenté

Une icône sélectionnée

Elisa Le Normand

Psychotic Monks

Psychotic Monks

 

Au moment de les appeler

L’ambiance s’est calmée

Dans le silence ils sont montés

Puis la musique a commencé

 

Des sons étranges s’échappaient

Entourés d’une bulle on était

Impossible de s’en détacher


On était déjà aspiré

 

Ils se déchainaient sur scène


A s’en déchirer les veines


Tous se noyaient dans leur musique

Grâce à ces sons frénétiques

 

Ce rythme et ces lumières


Bientôt s’arrêtèrent


A la fin de ce concert


Un moment de silence s’installa dans l’air

 

Manon Gazoufer

Ambiance à l’EBTP de Vincennes – Lycée Claude Nicolas Ledoux

Ambiance à l’EBTP

Sans titre

Au lycée de l’EBTP,

Un concert privé 
fut organisé

Dans la salle de projection

On écoutait les chansons

Qu’elles soient ironiques ou tragiques

Des icônes de la musique

 

La chanteuse Béa et Mystic le guitariste

Les interprétaient à leur guise

Avec un présentateur musicien

Qui nous racontait l’histoire jusqu’à la fin

 

On est passé de Love in Vain à L’hymne à l’amour

L’histoire du rock, on en a fait le tour

On nous a présenté le blues, le reggae et la pop

Leur prestation était vraiment top

 

Car même si à notre âge

Les musiques que l’on écoute du matin au soir

Paraissent toutes calmes et sages

Elles peuvent cacher une sombre histoire

 

Zebrock était un bon projet pour nous

Nous avons pu étudier des artistes

Et pendant le concert faire les fous

Toute cette ambiance était fantastique

Laurine Lavergne