The King of Pop

Hi! I am going to present to you an artist everyone knows. I am totally sure you know him! This person is Michael Jackson! He is the most famous artist in the world, the most honoured one, a great dancer, the best singer, well in a nutshell, he is THE artist. Seven of his albums are still among the most sold out albums in the world. Above all, M.Jackson is a humanitarian person and that’s why I love him. But now he’s dead. He died on June 25 2009 and he was only 50 years old. I think he was young and he had a lot to give yet. He was born in Indiana in 1958 in a big underprivileged family. He grew up with his eight brothers and sisters. A few years later, the little Michael and his elder brothers created the emblematic band that we all know : The Jackson 5.

[youtube http://www.youtube.com/watch?v=aASwsMOy-pA] He started his solo career at the age of 13 I think. He made some songs with a few artists. After this period, in the beginning of the 80s, people realized that MJ was revolutionizing the music industry . He became one of the 1st singer who released his songs with music videos. All of this started with one of my favorite songs of this period « Don’t Stop ‘Til You Get Enough ». [youtube http://www.youtube.com/watch?v=yURRmWtbTbo] 1982 – Thriller is the  longest music video of the Pop History. It is14 minutes long! It is like a short movie. I love Thriller because it scares my sister and it always makes me laugh. So, Thriller had an amazing success: 1 million albums sold in only one month, it is awesome, 10 millions in 10 years and more than 40 millions until now.

Résultat de recherche d'images pour "thriller"
Through his concerts and videos MJ invented several famous dancing moves  like « the Moonwalk » which became his hallmark. Once, during a live performance with his brothers in 1988 the King of Pop sang and danced Billie Jean for the first time. It is was also THE FIRST time he did the MOONWALK.

[youtube http://www.youtube.com/watch?v=g3t9-kf7ZNA] During his life, MJ contributed to fight against famines, damaging environment, child abuse, education, diseases and racism. In 1985 he wrote  « We are the World » with Lionel Ritchie to fight against hunger in Ethiopia. In 1992, he created a foundation called « Heal the World ». This foundation delivered medicine for children and fought against AIDS, violence at schools and famine. MJ’s humanitarian aid collected more than 400 millions dollars.

Résultat de recherche d'images pour "mj humanitarian"Image associéeRésultat de recherche d'images pour "mj humanitarian"Image associée
Many rumours said that he used to sleep in an oxygen bed and that he also bleached his skin. He changed his noise seven times or more, we don’t really know. People even say that he abused children, but it was never proved and the justice court said he was innocent.

However, everyone must know that he was accused of plagiarism concerning a short passage of his song  » Wanna Be Startin’ Somethin  » He used the sample of the song SOUL MAKOSSA « Mama-se, mama-sa,mama-coo-sa » which is an African song written by Manu Dibango who is a famous Cameroonian saxophonist and singer. Manu Dibango won the case and MJ was found guilty.
MJ et Lady Diana met in 1988 for the Bad World Tour in London. Knowing that she was attendind his concert, he decided to remove the song « Dirty Diana » from his set list in order not to shock the royal family. But the Princess told him that It was her favourite song. He was surprised and frustrated but since then, they became friends and shared many intimate moments, until the tragic death of the Princess in 1997.

Résultat de recherche d'images pour "mj and lady diana"Résultat de recherche d'images pour "mj and lady diana"Résultat de recherche d'images pour "mj and lady diana"
Personally, I love him very much, I have even got the Wii game  » Michael Jackson The EXPERIENCE » My mum gave it to me for my birthday…and I LOOOVE IT.

 

Résultat de recherche d'images pour "mj wii experience"

THIS IS IT !

Yasmine Yacuba-Toupidie (2nd3 – Lycée Martin Luther King)

OUTERNATIONAL in NYC Jan 2015 by NATHALIE LE PENNEC (1)

Chronique de l’album Future rock du groupe Outernational

L’album Future rock va marcher à tous les coups. Dès le premier titre « future rock  » nous agresse les oreilles mais annonce la couleur. Un rock rythmé et énergique en forme de coup de poing, bien loin du rock à l’ancienne des années 50.

Outernational, venu tout droit de New York quartier de Brooklyn est un groupe d’amis qui se définit comme des militants activistes révolutionnaires. Le deuxième titre de l’album  Outernational est d’ailleurs explicite. Les quatre garçons entendent faire passer leur message. Casser les frontières, que chacun puisse circuler comme bon lui semble.

S’ils revendiquent l’influence des Stooges, Red Hot Chili Peppers, Clash, Iggy Pop, ce dernier album rock aux accents de hardrock, casse une autre frontière, celles qui séparent les styles musicaux.

Miles Solay chante avec rage , animé par la conviction que la musique peut contribuer à faire changer le monde, à le rendre plus juste.

Souhaitons à ces quatre artivistes d’être écoutés par le plus grand nombre.

Avec Outernational, non, le rock n’est pas mort !

Lycée Claude-Nicolas Ledoux

OUTERNATIONAL in NYC Jan 2015 by NATHALIE LE PENNEC (1)

Rencontre avec le groupe Outernational

Rencontre inespérée et inoubliable du groupe new-yorkais Outernational, le 12 mars au sein de notre établissement.

Quelques accords de musique dans le hall au moment de la pause à 15h et puis 45 minutes de concert dans le CDI et c’est le moment de l’interview !

Comment votre groupe s’est-il formé?

Nous sommes tous les quatre des militants révolutionnaires. Ce sont lors de manifestations que nous nous sommes connus. Nous défendons les Droits de l’Homme, et dénonçons en particulier l’exploitation et la persécution des immigrés clandestins. Aux États-Unis, on peut être poursuivi pour avoir maltraité un chien mais personne ne s’indigne de la violence envers les immigrés, les clandestins.Récemment, nous avons donné un concert à Calais pour les migrants.

Pouvez-vous nous expliquer le choix du nom Outernational pour votre groupe?

Il signifie casser les frontières. Les frontières servent juste à séparer les hommes. Sans elles, nous vivrions dans un monde plus juste. De plus, dans notre musique, nous sommes un groupe de rock mais nous mêlons différents genres musicaux comme le reggae, la world music, la musique latino. C’est une manière encore pour nous de casser la compartimentation des styles musicaux. nous chantons en anglais et aussi en espagnol.

Quels sont les artistes qui vous ont influencés?

C’est surtout The Clash, The Stooges, Red hot chili peppers mais aussi Iggy Pop, Manu Chao

Vous avez donné un concert à la fête de l’Humanité en septembre 2013, est-ce un choix de votre part ?

Non, nous avons répondu à l’invitation de Zebrock.

Avant de venir en France, quelle idée vous faisiez- vous de notre pays?

Celle qui est donnée dans le film La Haine de Mathieu Kassovitz sorti en 1995.

Pourquoi avez-vous choisi d’être un groupe indépendant?

Être artistes indépendants donne une grande liberté mais nous sommes en ce moment à la recherche d’un label. C’est comme cela que nous toucherons le plus grand nombre de personnes. Et c’est cela que nous voulons. Nous sommes convaincus que la musique peut faire changer les choses, contribuer à ce que le monde soit plus juste.

 

 

 

 

 

 

RIHANNA, LA FELINE METISSE

 

Actuellement âgée de 26 ans, Robyn Rihanna la féline métisse native de la Barbade,  commence sa carrière grâce aux producteurs américains Carl Sturken et Evan Rogers.
En 2005, elle sort son premier album « Music of the Sun » qui la propulse au sommet des charts mondiaux avec son tube teenage ragga edulcoré « Pon de Replay ». Moins d’un an plus tard, elle récidive avec « A Girl Like Me », orienté R&B. Le single « SOS », extrait de cet album devient son premier numéro un au Billboard Hot 100. « Good Girl Gone Bad », son troisième album aux influences pop, sort en 2007. Trois singles de cet album écraseront tout sur leur passage : « Umbrella », « Take a Bow » et « Disturbia ». Fin d’année 2009, sort « Rated R » son quatrième album studio totalement en rupture avec les précédents, axé sur des sonorités rock. Poursuivre la lecture

djgrazzhoppa

Entretien avec Dj grazzopha’s en mode surréaliste

Le vendredi 19 avril 2013 nous sommes allés à Montreuil voir le concert de Grazzopha’s DJ BIG BAND composé de six personnes.

Avant le concert, nous avons assisté aux répétitions du groupe et nous avons pu leur poser des questions sur leurs motivations, l’opinion de leur entourage sur leur carrière, leur passion et si ils avaient atteint un accomplissement professionnel. Nous avons posé les questions suivantes :

– Comment votre groupe s’appelle ?
– Pourquoi avez-vous choisit ce nom ?
– Quel style de musique pratiquez- vous ?
– Quel genre de musique écoutez-vous ?
– Votre vie vous inspire – t elle dans la composition de votre musique ?
– Quelle relation entretenez-vous avec votre public ?
– Le succès vous fait –il peur ?
– Quelles stars vous ont inspiré ?
– Vos parents vous ont – ils soutenu ?
– Pensez – vous exporter votre musique ?
– Les événements politiques vous inspirent – ils dans la composition de votre musique ?

Voici en vrac leurs réponses :

– Le DJ Grazzhoppa’s, joue de la musique depuis l’âge de 14 ans, il a choisi ce nom car il apprécie la représentation tagguée de ce nom. Quand il a commencé la musique, ses parents ne l’ont pas soutenu quand il a commencé ; mais avec le temps, ils ont accepté son choix.

– Etre DJ est un métier à part entière. Pour nous, avant le concert, être DJ était un passe temps mais nous avons découvert qu’être DJ est bien plus difficile que cela en a l’air. Des heures de travail sont derrière les prestations de groupe comme « BIG BAND ». Chaque DJ doit trouver sa place et ensemble ils doivent faire en sorte que le tout soit harmonique.

– Ils nous ont dit que dans le groupe chacun avait son propre rôle.

– Ce n’’ est pas vraiment notre style de musique mais nous avons tout de même apprécié la mise en scène et la musique était entraînante.

– Le groupe s’est crée au fur et à mesure, ils se sont rencontrés en jouant dans des boites de nuit.

Jordan, Lina, Clemence, Marjoline
élèves du Lycée Henri-Wallon, Aubervilliers, Seine-Saint-Denis