Petit Bain 4

Chine-Paris à dos de musique

SUJET LIBRE / Histoire d’une rencontre

Groupe Electric Electric et la musique chinoise
Ce soir-là, j’écoutais la musique du groupe, je me sentais léger, je me détachais de tout, je plongeais doucement dans ma terre natale, la Chine, je revoyais des visages familiers, j’entendais sa musique…

La musique chinoise est une forme essentielle de l’art chinois, très ancienne et très variée. Elle s’est développée indépendamment des autres musiques asiatiques, généralement modales (maqâm turco-arabe, dastgâh persan ou râga indien) du fait de l’enfermement de l’Empire du milieu, qui n’a été ni conquis, ni converti à une religion ou une culture. Les Chinois sont demeurés chinois, plus particulièrement des Hans. Malgré la poussée musulmane ou bouddhiste, ils ont su résister et conserver leurs traditions millénaires, au-delà des dissensions politiques. Toutefois, vu l’ampleur du territoire, cette musique englobe des types régionaux fort variés.

Le yayue ( 雅樂 / 雅乐yǎyuè) est l’ancienne musique de Cour chinoise jouée par l’élite des lettrés

Le guyue ( 古樂 / 古乐gǔyuè) est lui aussi une ancienne forme de musique de Cour chinoise sous la dynastie Tang, à Chang’an. Elle se scinde en :

  • ge zhang, le style chanté
  • taoqu, le style instrumental joué par un petit ensemble
  • saoqu, comprenant des pièces instrumentales diverses
  • Instruments à vent

Je me remémorais cela en essayant d’esquisser quelques mouvements.

Impressions de Damien J. 2nde C Eleec.
Lycée Gaston Bachelard Paris 13e, 75, Paris

Next ArticlePetite histoire de la musique électro