manu

chronique de l ‘album Clandestino Manu Chao

Suite à la rencontre avec le groupe new-yorkais Outernational ,nous avons choisi de faire une chronique de l ‘album Clandestino de Manu Chao car c’est un chanteur français qui a inspiré entre autre le groupe  .Après la présentation de Manu Chao et de son album Clandestino ,on démontrera qu’ils partagent les mêmes convictions.Manu Chao est un auteur compositeur interprète et musicien français ,né à Paris le 21 juin 1961.Il est issu d’une famille de musiciens.Son père l ‘initie au piano.,Ensuite Manu Chao se metttra à la guitare.En 1976,il monte son premier groupe Joint de culasse .Dans les années 80 ,il forme un groupe de rock les Los Carillos ,à cette époque beaucoup de groupes dans le même style tournent sur des petites scènes ,on peut citer également les Coronados, les Chiwawa etc…Il devient vraiment connu en 1987 avec le goupe la Mano Négra .En 1994 ,il se sépare et commence sa carrière solo .A partir de là ,il se met à voyager, ses influences se tournent vers l’Amérique latine.Il obtient un véritable succès avec son premier album Clandestino en 1998 ,disque de diamant ,plus d’un million d’exemplaires vendus ,il reçoit les victoires de la musique en 1999 .Cet album est le fruit du hasard et d’un bug informatique .Manu Chao disait que ce n’était qu’une maquette .En fait ce bug a éffacé tous les rythmes techno qu’il avait enregistrés.L’album devient alors différent.C’est un mélange de reggae, de rythmes bréisiliens. Manu Chao touche alors un nouveau public. Quel est le thème de la chanson  Clandestino? Elle  parle d’un clandestin qui quitte l’Afrique pour se rendre en Espagne. Manu Chao dit qu ‘être un clandestin c’est être  rien. Non seulement ils quittent tout ce qu’ils ont, se retrouvent seus et continuent d’être seus et dénigrés par la population des pays d’acceuil. Outernational défend les même causes que Manu Chao.D’ailleurs lors de leur passage en France ,ils sont allés chanter pour les immigrés à Calais..

Leave a Reply

*

Next ArticleLes sirènes de JVD au Cabaret Sauvage