soprano

Chronique de l’album « Cosmopotilanie » : Soprano

Après s’être illustré à ses débuts dans le groupe de rap marseillais Psy 4 de la rime composé de : Alonzo, Vincenzo et Sya Styles, Soprano a sorti l’album « Le Corbeau » en 2011 qui fut double disque de platine, Soprano (de son vrai nom Said M’Roumbaba) nous livre ici son 4eme album solo « Comospotilanie » composé de 15 morceaux (dont un bonus). Comme son nom l’indique son nouvel album inclut de nombreuses sonorités et influences diverses du rock n’Roll en passant par le Gospel ou encore la Pop, Soprano nous démontre encore une fois qu’il peut être polyvalent dans différents styles et conserver son public tout en en attirant un nouveau. A travers l’album on retrouve les thèmes familiers à Soprano, privilégiant délivrer des messages de paix de partage et d’égalité plutôt que de céder à la « sphère » commerciale même si l’on retrouve quelques titres dansants notamment « Fresh Prince » qui rend hommage à la série « Le Prince de Belle Air ».

« Comospotilanie » s’inscrit d’ores et déjà comme un classique possédant à la fois des titres commerciales dit « egotrip » et des titres plus calmes et philosophiques traitant de la mélancolie de l’artiste ou encore dressant une critique sur la société d’aujourd’hui (des thématiques qui lui sont chères). Ce style unique et authentique font le succès de Soprano et cela apporte une réel fraîcheur sur la scène du rap français.

Brian D, 1ère L,  lycée Pierre de Coubertin

Leave a Reply

*

Next ArticleThe last shadow puppets : "Standing next to me"