Spoke

Chronique sur SPOKE ORCHESTRA « N’existe pas »

Pour leur deuxième CD, N’existe pas, sorti en 2007, Spoke Orchestra montre qu’il n’existe pas. En effet, sur la pochette du disque, on est dans l’ambiance : quatre types photographiés dans un terrain vague. Le plus grand nous tourne le dos. Les trois autres font face mais portent une cagoule bizarre et peu sympathique.  Ce qui compte, c’est leur musique !

Pourtant, Felix J., D’ de Kabal, Nada et Franco Mannara, les quatre slammeurs auxquels  s’ajoutent Chris Dumas et Abd Haq pour la musique, existent bien. Ils se réunissent sous le nom de Spoke Orchestra et font du slam qui n’épargne pas nos oreilles ! Les instruments, synthétiseur et guitare électrique crient et grincent. Les paroles sont vulgaires comme lorsqu’ils disent « Saloperie de quartier », trash (coupeur de gorge),  noires et déprimantes (« Envie de se pendre »). Le slam déclame des textes poétiques ; avec Spoke Orchestra, on ne comprend pas toujours ce qu’ils disent !

Peut-être vaudrait-il mieux qu’il n’existe pas !

 Jennifer, Laura, Cindy

Next ArticleChronique sur SPOKE ORCHESTRA « N’existe pas »