Hair – The American tribal love-Rock Musical

Affiche originale du spectacle de Broadway

Affiche originale du spectacle de Broadway

 L’histoire de Broadway a été marquée par la comédie musicale Hair – The American tribal love-Rock Musical dont l’influence résonne encore aujourd’hui. Les auteurs Gerome Ragni, James Rado et Galt Mac Dermont ont mis en musique les messages portés par la contre-culture hippie États-unienne de la fin des années 1960. Les événements contemporains de cette création sont en effet les luttes contre la guerre du Vietnam et la ségrégation raciale, la libération des mœurs… des ambitions qui trouveront dans la musique leur mode d’expression privilégié. Si la comédie musicale n’était pas vraiment au goût des premiers spectateurs de 1967 à San Francisco, sa réception à Broadway (New-York) un an plus tard sera amplifiée par le changement de regard de la société États-unienne sur la guerre du Vietnam. En effet, en 1968, plus de la moitié de la population américaine pense que cette guerre est une erreur. Les hippies marginalisés portent alors un message qui retentit dans une bonne partie des États-Unis : un message pacifiste. Ce retentissement s’est fait sentir à travers le succès qu’a connu la comédie musicale Hair.

Le message central d’opposition à la guerre porté par Hair s’enrichit d’influences littéraires, musicales et picturales. On retrouve en effet dans « Three-five-zero-zero » des référence à un poème d’Alan Ginsberg, tête de proue de la Beat Generation qui précéda les hippies. Wichita Vortex Sutra, avant la comédie musicale, faisait déjà l’énumération des pertes humaines et matérielles qu’entraînent la guerre. On apprécie aussi de nombreuses allusions aux pièces de Shakespeare. La chanson « What a piece of work this man » est tirée d’une réplique d’Hamlet et on a l’envie d’établir un rapprochement entre le personnage de Roméo et celui de Claude. Cette dernière symétrie met en résonance l’engagement pour la guerre et le suicide.

 

Leave a Reply

*

Next ArticleHair, entre attrait et répulsion