Interview ( fictive mais crédible ) d’Eminem

 

 

 

Vous avez grandi à Detroit dans le Michigan. Pouvez-vous nous expliquer en quoi votre enfance a-t-elle été si compliquée ?

Eminem à 5ans

Mon enfance a été très dure pour moi. Mon père nous a abandonnés moi et ma mère quand j’avais seulement 6 mois et elle m’a élevé seule. On a déménagé plus d’une vingtaine de fois, mais j’ai principalement vécu dans le quartier de White Trash* c’est un ghetto situé au nord de Détroit. Je vivais dans une caravane ma mère connaissait des fins de mois difficiles et puis je suis devenu papa jeune. Ça a été dur et je voulais me sortir de cette misère.

Votre vie à l’école était-elle différente des autres ?

Oui, énormément différente des autres, à cause de ma situation familiale mais aussi parce que j’étais le bouc émissaire de plusieurs jeunes.

Comment avez-vous débuté votre carrière ?

Mon oncle m’a fait découvrir ses albums de rap et ça m’a tout de suite plu. C’est à ce moment que j’ai commencé à écrire des textes à 15 ans avec mes potes. Ils me disaient que j’avais beaucoup de talent mais en public je n’arrivais pas à rapper. Un jour, un des mes meilleurs amis m’a inscrit a un concours de « Battle» de rap dont il était le présentateur. Mais arrivé sur scène, j’ai perdu tous mes moyens. J’ai été humilié. Après ça, je me suis juré de ne jamais remonter sur scène. Mais au fil du temps, j’ai vu que c’était ma passion et je suis remonté.

Comment avez-vous plongé dans la drogue?

Je n’ai commencé qu’au moment où ma carrière a démarré. Je n’ai pas touché une bière avant mes 20 ans. Mais plus les concerts prenaient de l’importance, plus les fêtes en coulisse étaient démentes, plus il y avait de drogues. Au début, c’était juste pour le kiff. J’étais encore capable d’arrêter dès que la tournée s’achevait. Je passais un peu de temps avec les gamins du quartier et tout rentrait dans l’ordre. C’est à l’époque du film 8 Miles  que les problèmes ont commencé. On bossait seize heures d’affilée sur le plateau et j’avais du mal à dormir. Un jour, quelqu’un m’a donné un Ambien* et ça m’a assommé. C’était comme si je réalisais que j’en avais toujours eu besoin.

Pouvez-vous nous parler du climat à Détroit à l’époque ?

Je dirais que c’est un climat plutôt continental : il fait très froid l’hiver, l’été il peut faire très chaud.

Mais, je voulais parler du climat social … 

8 mile

Le climat à l’époque était très tendu. Tout d’abord, il y avait des tensions entre les noirs et les blancs. En effet, il y a eu une séparation entre les communautés noires et les communautés blanches et on pouvait voir à Detroit une véritable frontière, la 8 Mile* qui séparait les quartiers.

A un moment, Detroit fut appelée la ville du crime tellement le climat était tendu, la ville était ainsi comme fermée sur elle-même, comme une prison.

A votre avis comment Detroit est devenu une ville dangereuse?

Bah, après la crise économique des années 70, l’industrie automobile a fait faillite à cause du prix de l’énergie qui a augmenté ainsi que la concurrence. ça a entrainé du chômage et de la pauvreté dans les familles et plusieurs émeutes. Donc à partir de ce moment, la ville a commencé à se diviser et les blancs se sont barrés dans les banlieues chics a l’ouest de la ville.

La ville était abandonnée et mal entretenue. Les bâtiments se dégradaient et il y avait même des gens qui mettaient le feu à leur maison quand ils partaient. Detroit était devenu un ghetto.

 

La situation de la ville s’est elle améliorée après toute ses années ?

Bon euh, je ne m’y connais pas trop en termes d’économie mais je peux vous dire qu’il y a eu une évolution. Aujourd’hui, quand je vais là-bas, je vois un changement au niveau des bâtiments, le climat entre les gens n’est plus aussi agressif. Il y a eu un renouveau dans la ville et on peut le voir. Vous savez j’ai toujours su que Detroit allait redevenir une grande ville

 

*8 mile : La 8 mile est un boulevard qui sépare les ghettos blancs des ghettos noirs

*White Trash : Désigne la population blanche pauvre. Littéralement déchet blanc.

*Ambien : En français Zolpidem, est un somnifère puissant, prescrit uniquement en cas d’insomnies sévères.

La maison d’enfance d’Eminem

Chloé & Jovana

 

Leave a Reply

*

Next ArticleTwo years before Woodstock: the beginning of a new era