Le Slam de l’amalgame

Avec la participation de Tiwayo, et en collaboration avec Zebrock, et le Conservatoire Edgar Varèse.

Cette année les élèves du Lycée Galilée revisitent à leur manière une histoire du rock’n roll, autour d’un groupe éphémère monté avec la complicité du rockeur-crooner Tiwayo. Ils nous interpréteront quelques standards classiques, accompagnés de la chorale du Lycée, notamment influencés par le film « Hair », ou déclameront des textes de leurs propres compositions, inspirés d’un rock engagé ou témoin de son époque. Une aventure agrémentée de projections vidéo, de quelques solos de Tiwayo, d’une exposition de pochettes de disque fictives, crées spécialement pour l’occasion en cours d’arts plastiques, ainsi que d’une démonstration d’acrosport en musique. Une représentation pluridisciplinaire sur fond de rock, des années 50 à nos jours, qui devrait satisfaire autant les yeux, les oreilles et les jambes…..

 Le Slam de l’amalgame

Islamophobie et racisme, l’amalgame ruine la République,

Toutes ces pensées, à peine fondée sont tellement pathétiques,

La France a une culture, une culture riche et métissée,

Chacun y participe et ce, peu importe sa communauté,  

Elle est la somme de nos principes, de nos valeurs, de notre histoire ,

Alors mettre l’une d’elle de côté n’est qu’un procédé dérisoire,

Comme une lame de rasoir leur indifférence est tranchante,  

Depuis les attentas, la mise à l’écart est frappante,  

Dieu a créé les différences, eux ont créé les inégalités,

L’amalgame n’est autre que la référence des idées molles dépourvues d(e) solidité,

Ils ont bien conscience que leurs préjugés nous portent atteintes,

Sans plus attendre j(e) me dois de sauver ma peau et celles des gens de ma teinte,

Alors j(e) prends la lance, la flamme de l’amalgame c’est à moi de l’éteindre,

Sachez que les insultes sur ma couleur sont comme des coups,

Qu’ils nous assènent sans cesse et la douleur est crue,

C’est comme une trahison, on le vit comme un contrecoup,

Avec le temps et vos paroles la plaie de ma souffrance s’est accrue,  

Ensemble essayons de faire évoluer les mentalités,

Pour éviter d’en arriver à une France fracturée,

Sachez qu’il n’est jamais trop tard pour une révolution,  

Il n’y a qu’ensemble que nous pouvons mettre fin à cette indignation ,

Pour éviter le cauchemar que de vivre dans un pays communautarisée,

Il faut s(e) réveiller, faisons comme les lumières éclairons les pensées,

Sur les braises d(e) la discrimination arrêtons de mettre l’essence,  

Il serait peu être temps, qu’enfin on retrouve notre bon sens ,

Un être humain ne mérite pas d’être associé à des mouvements de terreur,  

Mais l’amalgame, réfléchissez, qui d’eux ou d(e) nous doit en avoir le plus peur,

Retrouvons la laïcité au même titre que la liberté d’expression,  

Ne jugeons plus une personne à son voile, à sa barbe ou à sa religion,  

Alors pour les actes passés ou avenir,

De ces pensées, essayez la prochaine fois de vous abstenir,

Pour le tueur au scooter pas d’amalgame,

Pour les attentas au stade de France, pas d’amalgame,

Pour les terrasses de Paris, pas d’amalgame,

Même pour Charlie Hebdo, pas d’amalgame,

Pour un monde sans haine, sans peine, pas d’amalgame.

 

Leave a Reply

*

Next ArticleDes affiches à l'affiche