EBTP – Lycée Claude Nicolas Ledoux

année-mouvementee

 

Une année mouvementée

Pour Zebrock


Nous avons travaillé

Nous, les élèves de l’EBTP

Nous avons dessiné


Nous avons chanté

 

Pour nos efforts nous fûmes récompensés

Au Cabaret Sauvage nous avons été


Pour un concert privé


La musique fut jouée et nous avons écouté

 

Suite à cette journée


Les artistes,

Roman et Demi-Mondaine sont venus au lycée

Et lors d’un après-midi à leur côté


L’histoire du rock ils nous ont enseignée

 

Pour terminer cette année

Un fanzine fut créé


Pour un artiste présenté

Une icône sélectionnée

Elisa Le Normand

Psychotic Monks

Psychotic Monks

 

Au moment de les appeler

L’ambiance s’est calmée

Dans le silence ils sont montés

Puis la musique a commencé

 

Des sons étranges s’échappaient

Entourés d’une bulle on était

Impossible de s’en détacher


On était déjà aspiré

 

Ils se déchainaient sur scène


A s’en déchirer les veines


Tous se noyaient dans leur musique

Grâce à ces sons frénétiques

 

Ce rythme et ces lumières


Bientôt s’arrêtèrent


A la fin de ce concert


Un moment de silence s’installa dans l’air

 

Manon Gazoufer

Ambiance à l’EBTP de Vincennes – Lycée Claude Nicolas Ledoux

Ambiance à l’EBTP

Sans titre

Au lycée de l’EBTP,

Un concert privé 
fut organisé

Dans la salle de projection

On écoutait les chansons

Qu’elles soient ironiques ou tragiques

Des icônes de la musique

 

La chanteuse Béa et Mystic le guitariste

Les interprétaient à leur guise

Avec un présentateur musicien

Qui nous racontait l’histoire jusqu’à la fin

 

On est passé de Love in Vain à L’hymne à l’amour

L’histoire du rock, on en a fait le tour

On nous a présenté le blues, le reggae et la pop

Leur prestation était vraiment top

 

Car même si à notre âge

Les musiques que l’on écoute du matin au soir

Paraissent toutes calmes et sages

Elles peuvent cacher une sombre histoire

 

Zebrock était un bon projet pour nous

Nous avons pu étudier des artistes

Et pendant le concert faire les fous

Toute cette ambiance était fantastique

Laurine Lavergne

UNE APRES-MIDI SAUVAGE

UNE APRES-MIDI SAUVAGE

 

C’était un mardi soir

Au Cabaret Sauvage

Posés sur nos accoudoirs

Prêts pour ce nouveau voyage

 

Tout commença par des mots

Puis par des découvertes

D’échos en échos

C’était parti pour la fête

 

D’abord les amateurs

Montrent ce qu’ils savent faire

Devant les spectateurs

Adulés des supporters

 

Nous étions dans une bulle

Avec les Psychotic Monks

L’air plein de particules

Nous étions comme au Bronx

 

Ensuite c’est la jouissance

KillASon débarque

On était comme en transe

Il nous menait en barque

 

Mais le rêve se termine

Après cette soirée divine

On retrouve nos copines

C’est le retour aux origines

LILA PULEJO ; MELINA NEDELEC 2nde Lycée Claude Nicolas L
IMG_0575

Une journée au CABARET SAUVAGE

IMG_0576

Cette journée du 21 mars 2017 a commencé par un accueil chaleureux et convivial. En entrant dans le Cabaret Sauvage on a senti que les organisateurs faisaient leur maximum pour que cette journée se passe au mieux.
Dans la continuité de cette bonne ambiance l’équipe de Zebrock nous a proposé de faire un relais des métiers qui nous a permis d’engranger moult connaissances concernant le domaine musical au sens large, c’est à dire du reporter musical au chanteur, en passant par le découvreur de talent.
Tout au long du projet Zebrock que nous avons fait en classe, nous avons étudié des artistes et leur musique qui n’étaient pas forcément de notre époque. Malgré cela, nous avons quand même eu un brin de nostalgie. Nous remercions toute l’équipe de Zebrock pour ce projet et cette journée qui restera dans nos mémoires.
Nous allons vous faire part des rencontres qui nous ont particulièrement marquées.
Nous avons tout d’abord rencontré un journaliste du journal « le Parisien ». Pour devenir journaliste musical, il faut avoir beaucoup de passion. Il est très souvent amené à bouger à travers l’Europe.

IMG_0578

Nous avons ensuite rencontré « le découvreur de talents ». Son métier consiste à repérer des artistes hors du commun et qui ont du potentiel ; pour cela il scrute les sites internet, il va sur des applications telles que Sound Cloud, application sur laquelle tout le monde peut poster de la musique.

Ensuite, notre fiche avec les indices nous a menés vers les » huissiers » de la musique c’est à dire ceux qui protègent les droits d’auteurs. Chaque artiste s’il ne veut pas se faire copier ses compostions dépose un dossier à la SACEM pour une certaine somme d’argent ainsi personne ne pourra lui voler ses morceaux.

Enfin, un ancien membre du groupe Pierre Paul Jacques nous a raconté le fonctionnement du collectif Les Zuluberlus qui date de 1987. Leur credo c’est de promouvoir, accompagner et développer les artistes. Ils organisent des concerts des tremplins, des rencontres. Ils managent plusieurs groupes tels que Appleshift, Jamaïca All Star et bien d’autres encore.

 

 

La journée s’est terminée dans la joie et la bonne humeur. Deux groupes se sont succédés. Le premier The Psychotic Monks est un groupe de métal mais assez particulier, nous saluons leur talent mais nous n’avons pas très bien compris leur musique et leur style. Si l’on avait pu rencontrer les gagnants du tremplin 2016 peut-être aurions-nous mieux compris.

En revanche KillASon était présent l’après-midi, bien qu’on ait eu du mal à l’approcher!! Nous avons pu tout de même lui poser quelques questions. Tout en étant étudiant, il mène d’une main de maître sa musique, il compose, il mixte, interprète. Sa musique est une entreprise familiale, sa mère est son manager, ils ont monté un label qu’ils gèrent tous ensemble.

Sur la scène ce fut un véritable feu d’artifice. Il a su nous captiver et mettre le feu. N’oublions pas le moment le plus plaisant quand il a enlevé son tee shirt, il a vraiment tout pour lui !!

Toutes les personnes que nous avons rencontrées se sont montrées très disponibles et à l’écoute, nous les remercions toutes vivement.

 

 

acdc

ACDC

Résultat de recherche d'images pour "ac dc"

ACDC!!! yes… when you say ACDC you have to scream and shout because they are the hard rock band !!

I’m going to tell you some crispy details about this famous worldwide band…

First of all, ACDC has several meanings like ‘After Christ Devil Comes » or  » Anti Christ Destroy Christ » and more…

As you can see, hear and understand we are still in the hard rock universe, with the creepy Devil and the weird things about Christ.

But don’t forget what the band thinks about the letters A, C, D, C… For them it means the power and love for music.

It is powerful…

Oh by the way, do you know the story behind the logo ? …  Of course you don’t because, who knows?

Margaret, Malcom and Angus’s sister saw this logo on a vacuum cleaner and then told the musicians about it. And they liked it!!

Voila! End of this (tiny, tiny) story about the logo… But don’t we say « behind a little thing is hiding something bigger »??

Here we go with the backstage, those things that people know… but don’t really know!

1- Bon Scott’s death

Résultat de recherche d'images pour "bon scott ac dc"

His body was found in London after a big party certainly with a lot, a lot of alcohol because he died while suffocating in his own vomit (ew)! It was a huge thing!! Imagine, today, a member of One Direction dying… everyone would go search their names on Google or they would listen to their music… It would be such a good thing for the band… Economically speaking !

And that… did happen to ACDC, they actually became more famous after the death of one of their member!

2- Bye Bye! Malcom Young

Résultat de recherche d'images pour "Malcolm Young ac dc"

In 2014, Malcom had to leave the band because of his health…

Yes, he had a stroke that made him lose his memory! So it is difficult for a singer/player to sing or play when you don’t remember the chords and the lyrics of a song…

3- Phil Rudd, bad boy!

Résultat de recherche d'images pour "phil rudd ac dc"

Phil Rudd is literally a bad boy, the worst boy in the group… And it’s not a compliment… Believe me!

They first fired him because he was dealing with a lot of drugs and alcohol.

Dealing with justice’s issues too.

According to the police, he threatened someone (and his daughter) who had badly made his job… He hired a hit man to kill them but thank god he got caught before they were killed!

I told you 😉 Phil is a bad guy…

 

I hope I helped you to know more about ACDC. THANK YOU for reading this article!!

Cheers !

Wendy Ph, 2nd2. Lycée Martin Luther King – Bussy Saint Georges

 

« La nuit je mens » – Alain Bashung / 1997

la-nuit-le-mens

Au jeu de la signification, Bashung est expert pour brouiller les pistes. Avec Jean Fauque, il a écrit et composé ce morceau riche en images et en sonorités et d’allure mystérieuse. Ce texte où tout se joue en faux semblants évoque de façon très elliptique la Résistance (Vercors, Vichy), la mémoire et l’honneur, et jette un regard ironique sur les mœurs de ses contemporains (saut à l’élastique..), pour finalement y entendre une poésie aux accents surréalistes portée par une mélodie absolument superbe. Le clip de cette chanson réalisé par Jacques Audiard, fut primé aux Victoires de la Musique 99. La nuit je mens est paru sur l’album Fantaisie Militaire, un des plus beaux et profonds albums de cet immense chanteur disparu en 2009.

Alain Bashung
Né à Paris en 1947, Alain Bashung passe une partie de son enfance en Alsace. Adolescent, il découvre le rock avec Buddy Holly et commence à jouer de la guitare dans les bases militaires américaines encore présentes. Après avoir été arrangeur et producteur, il obtient la notoriété avec les tubes « Gaby oh Gaby » (1980) puis « Vertige de l’amour »(1981). Remettant toujours en question son image et sa démarche artistique il impose ses chansons « pas faciles », tant par la créativité sonore que par la déconstruction-reconstruction poétique des textes. De fait, véritable novateur, il assemble plusieurs textes, (généralement écrit par d’autres), y retire les « mots » et les « ambiances », puis les réinjecte dans un grand puzzle sonique dont il a le secret. Après de multiples collaborations (Serge Gainsbourg, Boris Bergman, Jean Fauque) et succès (L’Arrivée du tour », « SOS Amor, » Madame rêve «  »Ma petite entreprise » ). Bashung sort en 1998, Fantaisie Militaire. Le clip de « La Nuit je mens », réalisé par Jacques Audiard reçoit une Victoire de la Musique.

 

 

Get lucky

« Get Lucky » – Daft Punk / 2013

Get Lucky le tube planétaire de Daft Punk marque un retour à l’esprit du Disco; il est d’ailleurs produit par Nile Rodgers du groupe Chic, expert du genre. Il fait écho à  Happy, autre tube interstellaire de Pharrell Williams, qui justement est associé à Get Lucky. Bref, les petits génies de la pop savent se retrouver. Moins électro que funky-pop, ce titre relance une histoire vieille comme le monde :  se trémousser tous en semble, tous ensemble, sur le « Dancefloor » et oublier la morosité des crises ou simplement les petites turpitudes du quotidien. A moins qu’on y trouve l’énergie de les combattre !

Daft Punk
Au début des années 90, deux lycéens franciliens, Thomas Bangalter et Guy-Manuel de Homem-Christo , signent sur le label techno écossais Soma et se lancent à fond dans cette musique nouvelle en France. La critique anglaise est enthousiaste. En 1995 avec le titre « Da Funk », ce duo baptisé Daft Punk enflamme les dance-floors du monde entier. Bientôt  le groupe impose avec l’album « Homework » sa techno matinée de disco européenne des 70s dans le monde entier.  Le succès est total, on parlera bientôt de la « french touch ».
Les clips surréalistes et l’image travaillée du groupe ( visages d’abord grimés avec des masques de chien puis des casques futuristes) façonnent leurs identité.
En collaboration avec le chanteur  Pharrell Williams et le producteur-musicien vétéran de la disco des années 70 : Nile Rodgers (Chic, Sisters Seldge, Sheila…), ils sortent en 2013 un nouveau tube  planétaire: Get Lucky.
Ce  titre joyeux deviendra le tube de l’été 2013 un peu partout autour de la planète.