agit8

Protest songs !

Dans le cadre du projet « Zebrock / Hair », les élèves de 2nde media du lycée Blaise Pascal ont étudié en cours d’anglais le contexte historique et culturel des années 60 aux Etats-Unis, afin d’être en mesure d’appréhender l’engagement et le message des chansons protestataires de l’époque. Cette séquence a été clôturée par la tâche finale présentée ici et réalisée par groupes de 2 élèves, à savoir la réalisation d’une chronique radio sur la chanson contestataire de leur choix, sans limite chronologique. Des grands classiques comme « Strange fruit » ou « Born in the USA » font partie de cette shortlist, mais aussi deux chansons de Beyonce dont les élèves considèrent les chansons aux thèmes parfois engagés comme flirtant avec la chanson contestataire dans une revendication plus sociale que politique. Il est de ce fait intéressant de voir l’évolution de la notion de « protest song » dans l’esprit des adolescents.

Capture d’écran 2016-04-15 à 16.48.45

Amplifiées #11

 « Médiation artistique et inégalités scolaires »

 

Zebrock, le Musée d’Art Contemporain du Val-de-Marne (MAC/VAL) et l’université Paris 8 proposent gratuitement deux journées pour penser l’éducation artistique et culturelle en regard d’une problématique centrale, les inégalités sociales de réussite scolaire. Nous invitons les militants de l’éducation populaire, les professionnels de l’éducation et de la culture, ainsi que toutes les personnes intéressées et curieuses de développer des sujets liés à l’éducation artistique et culturelle et soucieux de la réussite scolaire de tous les élèves.

Mardi 10 mai, à partir de 9h à l’université Paris 8 vous assisterez à des conférences et des ateliers de réflexions autour de la médiation artistique et de la scolarisation de l’art (programmation à venir)

Mercredi 11 mai à partir de 9h. Le MAC/VAL vous accueil dans ses locaux pour un cycle de conférence animé par Stéphane BONNERY (Enseignant à Paris 8, au sein de l’équipe ESSI-ESCOL) et Manon FENARD (doctorante Circeft/Escol) sur la question des inégalités scolaires et inégalités culturelles face aux œuvres. L’après midi sera ponctué par 3 ateliers participatifs, reliés au thème des conférences de la matinée, proposés en parallèle au tour de la médiation artistique et inégalités scolaires. Nicolas Floc’h (artiste et plasticien), Edgard Garcia (Directeur de Zebrock), et les musiciens du groupe Demi-Mondaine partageront avec vous leurs expériences artistiques ainsi que leurs approches éducatives de l’art.

 

Renseignements et inscription (gratuite) sur info@zebrock.net – 01 55 89 00 60

PHOf809a982-7ecc-11e4-8563-01cb38f0ddc3-805x453

Vouloir, c’est Pouvoir et Espérer…c’est Chanter !

Environnement,  violence conjugale, terrorisme…   Pour quels combats la jeunesse d’aujourd’hui veut-elle s’engager ? Pour quelles valeurs veut-elle que le soleil brille ?

Réponse en chanson des élèves de 2e7 avec cette adaptation de The flesh failure (Laissons entrer le soleil).

Texte (voir les paroles sous le lien) : Mathilde, Justine, Maëlys, Candice, Estelle, Eva, Julie, Swann, Staicie, Nolwenn, Mariam    (encadré par Mme HEUSELE et Mme SIRET en « lit. et société »)

VoixChant Lead : Eva  (Chœurs : Nolwenn, Mariam, Salma, Mathilde, Anthony, Staicie, Julie + voix parlées : Anthony, Lyes, Julien, Fanny, Mathilde, Erwann)

 Arrangements musicaux, enregistrement en studio sous la direction de M. MOUGIN (professeur d’EPS)

Laissez briller le soleil

Toujours

Avoir espoir de trouver l’amour

Un billet aller mais sans retour

Trouver un moyen de voler, s’échapper, s’évader

Chers hommes

Marchons ensemble

Main dans la main

Vous savez que sans nous vous n’êtes rien.

Assez de ces brimades au travail,

Du mépris dans la rue,

Les gifles et les coups pleuvent à la maison

Et font pleurer nos sœurs 

Prisonnières de leur bourreau sans cœur

Laissez, laissez  briller le soleil, laissez, laissez

Chercher,

Dans un endroit le bonheur caché

Des états en conflit sans pitié

Abattant les enfants de nos patries, Nos femmes, nos frères

Et la scène du Bataclan.

Séchons nos larmes maintenant

Je suis Paris

Bonheur, famille, planète, fraternité, nature, amour, sexualité, amitié, égalité

Et tu crois en toi

Et tu crois en nous

Et on croit en vous

On met

Du pétrole sur tes oiseaux

Des boîtes de soda au fond de l’eau

On met 

De la grisaille dans ton ciel

Mais où sont les arcs-en-ciel ?

Respirer c’est terminé

Dans pas mal de nos cités

Nos chers enfants, veuillez nous pardonner.

Laissez, laissez, briller le soleil, laissez, laissez

 

 

 

 

 

 

Amour et liberté

Sur les routes du Sri Lanka…

Voici un musicien d’origine indienne qui s’appelle A.S.Dileep Kumar.

Il est plus connu sous le nom A.R.Rahuman. Il est né le 6 janvier 1966 à Chennai dans une famille de musiciens et est devenu l’un des plus célèbres compositeurs indiens de musiques de films. Son style musical est plus souvent la tragédie .

L’album « Kannathil muththamidal » a été composé par A.R.Rahuman en 2002. Cet album parle de liberté.

J’ai choisi de vous présenter la chanson « Vidai Kodu Engal Nadee » qui pourrait se traduire par « Liberté pour notre peuple ». Elle a été écrite en 2002 par Maniradhnam.

J’ai choisi cette chanson parce qu’elle parle de la guerre et la situation difficile de mon pays : le Srilanka.

Chanson française

La chanson « Regarde-nous » extraite de l’album « Rester vivant » est une chanson de Johnny Hallyday. Elle a été écrite en 2014. Cette chanson parle de la complexité des histoires d’amour. Je l’ai choisie parce que c’est une musique douce et tragique. Lorsque j’ai écouté cette musique pour la première je ne connaissais pas l’artiste qui l’interprétait, je me suis ensuite rendue compte qu’il s’agissait d’une icône de la musique française et qu’il est très célèbre.

Bonne écoute.

Vinthuja SIVAKUMARAN

élève en classe d’UPE2A

Lycée Romain Rolland – Goussainville

ROMA-BANGKOK

Bonjour à tous !

Aujourd’hui en route pour l’Italie avec une artiste qui s’appelle BABY K (de son vrai nom Claudia NAHUM) elle est chanteuse, compositeur, rappeuse et modèle en Italie.

Née à Singapour, elle a grandi à Londres et vit maintenant à Rome. Elle a fréquenté l’ école Harrow des jeunes musiciens, où elle a été en mesure de prendre part à une tournée musicale en Europe.

En 2000 , elle retourne en Italie après une absence de dix ans, en travaillant sur ​​des programmes de radio hip-hop.

Voici la chanson que j’ai choisi  » ROMA-BANGKOK  » interprétée  par Baby K, avec la voix de la chanteuse italienne Giusy FERRERI. Elle est extraite de son deuxième album studio Kiss Kiss Bang Bang sorti en 2015.

« Les paroles racontent la carte géographique de ma vie : Londres, Rome, l’Extrême Orient sont en fait les endroits où je vivais que je porte encore en moi et que je fais revivre à travers ma musique » (Baby K)

J’ai choisi cette chanson car je trouve le rythme entrainant…

Je vous souhaite une bonne écoute et j’espère que vous aimerez aussi !

Sidra NASEER

Classe UPE2A

Lycée Romain Rolland – Goussainville

 

 

 

Zebrock is in the « Hair »

« Hair, c’est l’histoire d’une tribu, une tribu de femmes et d’hommes libres de chanter,
de penser, de chanter la Liberté, la Fraternité, la Tolérance. »

 

Après trois mois de rencontres passionnantes dans les classes de vingt lycées franciliens, notre partenaire France Bleu 107.1 nous a ouvert grand les portes de son mythique Studio 105. Nous y avons accueilli les 500 lycéens et leurs professeurs de La musique en commun pour un concert exceptionnel de Hair, mis en scène par Nicolas Bigards (Maison de la Culture de Bobigny). Animée par Elodie Suigo, animatrice vedette de la station, l’émission sera diffusée cet été sur les ondes.
Jalon important de l’histoire musicale du XXème siècle, la comédie musicale HAIR, en est un résumé saisissant. Elle aura rythmé cette belle édition 2016.

Amour, paix, liberté, bonheur et bien sûr rock’n’roll, sont les points cardinaux de cette célébrissime comédie musicale.
Une musique étonnement fraîche, des valeurs à sans cesse remettre au goût du jour, une interprétation renouvelée avec des jeunes comédiens et comédiennes salués par les applaudissements et les cris de joie du jeune public.

Au micro d’Elodie Suigo, les questions réponses ont fusé ! Elèves, artistes, professeurs,… tous ont pris part à la discussion, passionnante. Nous mesurons, enthousiastes et émus, combien les adolescents se sont appropriés cette comédie musicale qui fêtera bientôt ses 50 ans.

Amélie, élève au lycée Blaise Pascal (Brie Comte Robert – 77) nous confie « enfin une comédie musicale adaptée à notre génération qui nous donne envie de se tourner vers la création artistique ».
“Le projet nous a permis de se libérer du cadre scolaire et de réfléchir sur le concept de liberté, ce qui aujourd’hui, reste quelque chose d’exceptionnel » (Lyes, élève du lycée Claude Nicolas Ledoux – Vincennes – 94).
Monique Rottenberg professeure au lycée Galilée (Gennevilliers – 92) s’exprime sur cette journée : « La construction de ce programme avec Zebrock permet un décloisonnement du domaine musical et du processus de création artistique aux yeux des élèves qui n’étaient pas familiers avec ce genre musical, dans une ambiance agréable et innovante ».

A nouveau, La musique en commun a rassemblé plusieurs mondes ravis de se rencontrer. Lors de l’interview plateau, Edgard Garcia (directeur de Zebrock) et Nicolas Bigards s’accordent sur la puissance de la musique et l’effet pédagogique qu’elle suscite.

hands-1167618_1920

Sondage : Comment se divertissent les adolescents aujourd’hui ?

Dans le cadre du projet Hair, pour Zebrock, nous avons effectué un sondage auprès des jeunes de 14 à 17 ans au lycée Blaise Pascal à Brie Comte Robert sur leurs habitudes culturelles et leurs sources de divertissement. Sur les 60 questionnaires ayant été récupérés, nous en avons conservé 45 qui étaient réellement exploitables.

Voici un résumé de l’étude statistique que nous avons faite à l’aide des réponses des participants au sondage.

 

Combien de temps les 14 – 17 ans consacrent-ils à regarder des séries chaque semaine ?

La moitié des sondés dit regarder des séries pendant au moins 2 heures par semaine. Alors que 25 % des participants ont répondu qu’ils regardent entre 2 et 3 heures de séries hebdomadairement, certaines personnes disent y consacrer jusqu’à 15 heures par semaine. La moyenne hebdomadaire de 3 heures et 15 minutes de séries correspond à environ 5 épisodes.

On constate par ailleurs que les séries visionnées le sont en grande partie en streaming.

 

Puis, nous les avons interrogés sur le temps qu’ils passent devant la télévision chaque jour. Ces jeunes disent regarder la télévision au minimum 30 minutes, et pour certains jusqu’à 6 heures par jour. La moitié d’entre eux affirme regarder le petit écran pendant au moins deux heures par jour, et un quart d’entre eux pendant 2 à 3 heures, soit en moyenne 2 heures et 20 minutes.

La télévision conserve donc une place importante dans les sources de divertissement des jeunes.

 

En ce qui concerne la lecture, nous leur avons demandé s’ils lisaient des livres, romans, BD ou autres, et pendant combien de temps par jour. Les trois-quarts des jeunes interrogés, disent ne pas consacrer de temps à la lecture. Et donc, seulement un quart d’entre eux disent lire pendant plus de 45 minutes par jour.

 

Ensuite, nous les avons questionnés pour savoir pendant combien de temps ils surfent sur internet par jour, à l’aide de quel appareil et dans quel but. Ils répondent passer en moyenne 3 heures et 30 minutes sur internet quotidiennement, dont 2 heures et 30 minutes à partir de leur smartphone. L’usage d’internet est surtout consacré aux réseaux sociaux, auxquels 2 heures sont dédiées en moyenne chaque jour.

La moitié des sondés surfe plus de deux heures par jour, et principalement à partir de smartphones.

 

Ecouter de la musique est-il une pratique toujours aussi appréciée des jeunes ? La moitié du panel dit écouter au moins 2h de musique par jour et un quart dit en écouter au moins 3 heures, soit en moyenne 2 heures et 45 minutes de musique écoutée quotidiennement par ce public. Sans compter que certains jeunes écoutent jusqu’à 7 heures de musique par jour.

 

Parmi les autres sources de divertissement, les 14-17 ans consacrent en moyenne 3 heures par semaine à la pratique sportive, et seulement 1 heure 30 en moyenne aux jeux-vidéo.

 

BILAN : Ce sondage, qui devrait être effectué sur une population plus grande afin de mieux représenter la population des 14-17 ans, nous à cependant donné des informations intéressantes sur leurs moyens de divertissement.

Les adolescents de cette tranche d’âge lisent peu et jouent peu aux jeux-vidéo, mais ils consacrent la majorité de leur temps libre à regarder des séries et à surfer sur les réseaux sociaux. L’utilisation des smartphones est très importante. On peut supposer que de nombreux adolescents ont pris l’habitude de travailler en musique ou en pratiquant une autre activité en même temps : surfer sur internet ou regarder la télévision.

Bassta et Emily

 

Lycée Blaise Pascal, Brie-Comte-Robert

 

Image sous licence Creative Commons CC0 – Source : https://pixabay.com/fr/les-mains-smartphone-m%C3%A9dias-sociaux-1167618/

La musique en commun, tous à La Maison de la Radio!

Zebrock vous donne rendez vous au Studio 105 de la Maison de la radio, mardi 5 avril pour clore La musique en commun avec Hair, le concert. Vous retrouverez à cette occasion certains des musiciens accueillis dans votre classe lors de la conférence musicale et vous prendrez part à l’enregistrement d’une émission radiophonique animée par Elodie Suigo, journaliste vedette de France Bleu,. L’émission sera diffusée début juillet sur les ondes de France Bleu 107.1, on vous passera l’information.
D’ici là, un avant goût en images !