Philippe, le régisseur

Rencontre avec Philippe, le régisseur

REPORTAGE / Le régisseur qui nous a reçu à Fleury Goutte d’Or, à Barbès pour les « Inouïs du Printemps de Bourges » était Philippe. C’était dans le cadre, du projet « La musique en commun ».

Philippe était un ancien batteur, amateur de rock. Il a une cinquantaine d’années et, est dans le milieu du spectacle et de la musique depuis environ 20 ans. Il a notamment côtoyé des artistes tels que Kery James, S-pri Noir et Dgiz.

Le régisseur est responsable de l’organisation matérielle et logistique d’un concert. De plus, Philippe organise des concerts et des soirées dans le but de développer les jeunes artistes peu connus. Il travaille aussi pour le festival du Printemps de Bourges, créé en 1977 par Daniel Colling, Alain Meilland et Maurice Frot. C’est un festival de musique en France, situé à Bourges, dans le Cher (18000) où les artistes les plus connus côtoient de jeunes talents musicaux. Philippe est chargé de recruter les talents voulant y participer parmi une grande sélection à travers l’Île-de-France en visant surtout le Hip-Hop. Le reste de son temps, il travaille dans le 93, dans un café-concert appelé La Pêche à Montreuil. C’est un lieu artistique, culturel et de citoyenneté, destiné aux jeunes montreuillois et ouvert à un large public. Ce lieu est renommé pour sa programmation, c’est aussi un lieu de manifestations de solidarité, de répétition, de résidence, de formation, on y trouve aussi un bar.

Il adore le rap malgré le fait qu’il soit à la base rockeur. Comme il le précise, l’âge ne fait pas le style et ne change pas les goûts. Il nous a enfin expliqué le travail de l’ingénieur du son, comment se déroulaient les répétitions, avec l’ordre de passage des groupes (tirés au sort, le dernier à répéter sera le premier sur scène, pour laisser ses instruments tels quels). De plus, le temps de passage accordé à chaque groupe est de 30 minutes.

Cette soirée fut splendide de par l’osmose qu’il y avait entre le public et les artistes. De plus, une superbe ambiance régnait à travers toute la salle grâce à la diversité de tous.

 

Alexis, Luchan, Nassim et Vicente, 1STMG3, Lycée Guillaume Budé

Next ArticlePumpkin - Silence Radio