RIHANNA, LA FELINE METISSE

 

Actuellement âgée de 26 ans, Robyn Rihanna la féline métisse native de la Barbade,  commence sa carrière grâce aux producteurs américains Carl Sturken et Evan Rogers.
En 2005, elle sort son premier album « Music of the Sun » qui la propulse au sommet des charts mondiaux avec son tube teenage ragga edulcoré « Pon de Replay ». Moins d’un an plus tard, elle récidive avec « A Girl Like Me », orienté R&B. Le single « SOS », extrait de cet album devient son premier numéro un au Billboard Hot 100. « Good Girl Gone Bad », son troisième album aux influences pop, sort en 2007. Trois singles de cet album écraseront tout sur leur passage : « Umbrella », « Take a Bow » et « Disturbia ». Fin d’année 2009, sort « Rated R » son quatrième album studio totalement en rupture avec les précédents, axé sur des sonorités rock.Le nom de l’album « Rated R » fait explicitement référence aux films destinés au public adulte. Elle en joue sans se poser en victime de l’image qu’elle se créée. La pochette et le livret sont signés par la photographe et réalisatrice allemande Ellen Von Unwert, déjà à l’origine des visuels de « The Velvet Rope » (Janet Jackson), « Back to Basics » (Christina Aguilera) et de « Blackout » (Britney Spears). Les photos nous dévoilent une Rihanna au visage beaucoup plus sombre,au regard provocateur et décidé.

L’album est produit par Antonio « L.A Reid », l’homme à l’origine des carrières de Toni Braxton, TLC, Usher, Outkast ou encore Avril Lavigne. Dense en collaborations hype du moment, on y retrouve entre autre Justin Timberlake, qui lui a écrit la balade « Cold Case Love » en allusion à l’incident avec Chris Brown.

Le duo norvégien Stargate (« So Sick » pour Neyo, « Irreaplacable », pour Beyonce, ou « Unfaithfull » pour Rihanna) lui offre 4 titres dont »Te Amo ».

D’abord annoncé comme le premier extrait « Wait Your Turn », écrit par The-Dream et coproduit par Stargate/ Chase & Status, n’a pas fait l’unanimité et a vite été abandonné au profit de « Russian Roulette ». Il nous présente une vidéo de Rihanna seule, en colère dans les rues de New York.
Une image triste et froide accentuée par le noir et blanc.

Premier single officiel, « Russian Roulette », titre aux paroles difficiles est coécrit et produit par l’artiste Ne-Yo. Le clip est réalisé comme à son habitude par Anthony Mandler, avec une vision très sombre d’une relation qui se joue sur le principe de la roulette russe : «Et tu vois que mon cœur bat, Tu peux t’en apercevoir à travers ma poitrine, Je suis pétrifiée mais je refuse de m’en aller, Je sais que je dois passer ce test, Alors appuie sur la gâchette…». Rihanna flirte avec l’amour mortel, celui qui fait mal et peut tuer.

Beaucoup plus personnel, moins commercial, il est le point final d’une période assez difficile pour Rihanna c »est pour cette raison que j’ai choisi d’écrire en particulier sur cet album. Malgré cette apparence aguicheuse, surtout dans son clip  »Pour It Up » sorti en 2012, la chanteuse révèle dans une interview pour Vogue une personnalité profonde : « L’une de mes principales qualités, qui est aussi un défaut, et de réussir à masquer mes sentiments quelles que soient les circonstances. Quoi qu’il se passait à la maison, personne à l’école ne devait être au courant, ni même le soupçonner. Je ne voulais pas que cela affecte mon travail scolaire. J’ai toujours eu ce sentiment de responsabilité, celui de ne rien laisser sortir des murs de chez moi ».

La chanteuse raconte les difficultés qu’elle rencontrait à l’école : « On m’a taquiné pendant toute ma scolarité. Je n’ai jamais compris ce qu’ils me reprochaient. Je pense que c’était ma couleur de peau (plus claire que ses camarades… Puis quand j’ai grandi, c’était mes seins. Mais je ne veux pas jouer les victimes à propos de ça, au contraire je suis reconnaissante. Je pense que cette épreuve a été placée là par Dieu pour me préparer à ma carrière dans le monde de la musique. C’est beaucoup plus simple pour moi, maintenant, de gérer la merde », explique-t-elle sans aucun tabou.

Elle a connu une enfance difficile au côté d’un père accro au crack. Agé, aujourd’hui de 57 ans, il a récemment confié à une journaliste que sa fille l’avait un jour surpris en train de se shooter : «C’était une petite fille et à partir de là … elle m’a regardé différemment. », s’est-il souvenu. Rihanna a essayé d’oublier ses peurs et ses angoisses en se consacrant dès qu’elle le pouvait à la chanson. Car très tôt, vers l’âge de sept ans, elle a découvert qu’elle avait une jolie voix et s’est prise de passion pour la musique.
Rihanna est un modèle de réussite qui prouve que dans la vie, malgré les problèmes, on peut réussir. Elle danse, chante, invente un univers pour chacune de ses chansons,  c’est une artiste complète.

RODRIGUES INES & KOUAMENA FIONA

Lycée Ferdinand Buisson

Next ArticleJournée spéciale 25 ans Zebrock au Cabaret Sauvage